Routeur Linux

De Wiki NCad
Aller à : navigation, rechercher

Topologie

  • Voici les paramètres IPv4 de notre réseau :
    • Notre réseau est adressé sur la plage IP 192.168.1.0/24.
    • La routeur Linux a pour adresse IPv4 fixe 192.168.1.254.
    • Le serveur DNS local a pour adresse IPv4 fixe 192.168.1.8.
    • Le serveur Web local a pour adresse IPv4 fixe 192.168.1.49.
    • La plage IPv4 192.168.1.100 à 192.168.1.130 sera attribuée dynamique via DHCP.
  • Voici les paramètres IPv6 de notre réseau :
    • Notre prefixe IPv6 attribué par notre opérateur est 2001:3615:c0c0:c100::/56.
    • Le réseau IPv6 utilisé pour adresser nos machines est 2001:3615:c0c0:c101::/64.
    • Le réseau IPv6 utilisé pour adresser nos machines localement est fc00:192:168:1::/64.

Session PPP

  • L'établissement de la connexion Internet via le FAI s'établit par l'intermédiaire du protocole PPP (Point-to-Point Protocol). Pour établir cette liaison, l'opérateur fournit au client final des identifiants de session PPP qu'il devra configurer sur son modem/routeur si ce dernier n'est pas automatiquement configuré.

Régler le routeur/modem ADSL en mode "bridge"

Pour que le routeur Linux puisse établir la session PPP et récupérer les paramètres IP, cette fonction doit être au préalable désactivée sur le modem ADSL / box de l'opérateur ( c.f. : Exemple pour le modem Linksys AM200).

Connexion PPP

  • Le modem étant configuré en mode "bridge", le routeur devra de ce fait initialiser la session PPP. Pour cela, il sera nécessaire d'avoir les identifiants d'accès fournis par le fournisseur d'accès à Internet.
  • Dans un premier temps, il faut lancer l'utilitaire pppoeconf dans un terminal et se laisser guider par l'assistant.
ICON Terminal.png

sudo pppoeconf

  • Une fois l'assistant terminé, il est possible de voir si la session ppp a été correctement initialisée en vérifiant l'état des interfaces :
ICON Terminal.png

ifconfig

  • Il doit en résulter l'apparition d'une interface nommée ppp0, comme ceci par exemple :

IPV6 IFCONFIG PPP.JPG

Support IPv6
ICON boxWarning.png

Vous devez au préalable avoir installer et configuré DHCPv6 Client

  • Afin de récupérer l'IPv6 affecté par le FAI depuis la session PPP, il faudra éditer le fichier de configuration /etc/ppp/peers/dsl-provider et d'y ajouter à la fin la ligne suivante :
+ipv6 ipv6cp-use-ipaddr
  • Puis de réinitialiser la session avec les commandes suivantes :
ICON Terminal.png

poff dsl-provider
pon dsl-provider

  • En vérifiant avec la commande ifconfig, on observe l'apparition de l'adresse globale IPv6 affectée à l'interface ppp :

IPV6 IFCONFIG6 PPP.JPG

ICON Light.png
Il est possible d'affecter une IP manuellement grâce à la commande ifconfig ppp0 add 2000:a:b:c::1/64 par exemple.

Activation du routage IPv6

  • Une fois la session ppp établie, on redémarre le service radvd ou wide-dhcpv6-client (selon votre configuration).
ICON Terminal.png

service radvd restart


ICON Terminal.png

service wide-dhcpv6-client restart

  • Si tout fonctionne bien, le routeur doit récupérer son préfixe IPv6. On peut vérifier ce dernier dans une nouvelle entrée dans la table de routage :
ICON Terminal.png

ip -6 route
2001:3615:c0c0:c101::/64 dev eth0 proto kernel metric 256
fe80::/64 dev eth0 proto kernel metric 256
fe80::/10 dev ppp0 metric 1
fe80::/10 dev ppp0 proto kernel metric 256

  • Pour activer le routage IPv6, il suffit de saisir la commande suivante dans le terminal.
ICON Terminal.png

sudo sysctl -w net.ipv6.conf.all.forwarding=1

  • On ajoute aussi la route par défaut pour sortir sur l'interface ppp0.
ICON Terminal.png

ip -6 route add ::/0 dev ppp0

  • Pour tester la validité du routage il suffit d'effectuer un ping vers ipv6.google.com par exemple :
ICON Terminal.png

ping6 ipv6.google.com

Routage IPv4

  • Le routage IPv4 permet aux machines du LAN de communiquer sur Internet.

Routage des paquets IPv4

  • Dé-commenter la ligne suivante dans le fichier /etc/sysctl.conf.
net.ipv4.ip_forward=1
  • Et saisir la commande suivante pour que la configuration s'applique immédiatement.
ICON Terminal.png

sudo sysctl -w net.ipv4.ip_forward=1

Translation d'adresse

  • Activation de la translation d’adresse pour les machines du réseau 192.168.1.0/24 :
ICON Terminal.png

iptables -t nat -A POSTROUTING -s 192.168.1.0/24 -o eth1 -j MASQUERADE

  • Il est également possible de choisir son adresse IPv4 de sortie si l'on dispose de plusieurs IPs publiques :
ICON Terminal.png

iptables -t nat -A POSTROUTING -s 192.168.1.0/24 -o ppp0 -j SNAT --to-source <ip_publique>


ICON Information.png

Les machines du LAN sont dès à présent en mesure de pouvoir se connecter à Internet.

FTP derrière NAT

  • Pour activer le NAT pour les connexions ftp :
ICON Terminal.png

modprobe nf_nat_ftp

Redirection de port DNAT

  • La redirection de port DNAT permet de rendre accessible depuis le réseau Internet, une machine sur le LAN pour un protocole donnée. Par exemple, nous souhaitons rendre accessible notre serveur web 192.168.1.49 depuis l'Internet.
  • Nous créons une première règles DNAT qui va rediriger tous les paquets à destination de notre IP publique sur le port TCP HTTP 80 (web) vers notre serveur web ayant pour adresse IP 192.168.1.49.
ICON Terminal.png

iptables -t nat -A PREROUTING -p tcp -m tcp -d <ip_publique> -i ppp0 --dport 80 -j DNAT --to-destination 192.168.1.49:80

Sauvegarde des règles iptables

  • Lors du prochain redémarrage, vos règles iptables seront perdues. Pour sauvegarder les règles iptables en vigueur, on utilisera la commande iptables-save :
ICON Terminal.png

iptables-save > /etc/iptables.up.rules

  • Les règles étant sauvegardées dans le fichier iptables.up.rules, il est possible de recharger les règles manuellement grâce à la commande iptables-restore :
ICON Terminal.png

iptables-restore < /etc/iptables.up.rules

  • On peut aussi appliquer le chargement de ces règles à chaque démarrage / redémarrage de l'interface réseau en ajoutant la ligne suivante dans le fichier /etc/network/interfaces :
post-up iptables-restore < /etc/iptables.up.rules

Serveur DHCP

  • Le service DHCP permet de configurer automatiquement les paramètres IP des équipements sur le réseau.

Configuration

  • La configuration du servie DHCP est définie dans le fichier /etc/dhcp/dhcpd.conf.
option domain-name "net.glx";
option domain-name-servers 192.168.1.8;

default-lease-time 600;
max-lease-time 7200;

authoritative;

subnet 192.168.1.0 netmask 255.255.255.0 {

  range 192.168.1.100 192.168.1.130;
  option routers 192.168.1.254;
  option broadcast-addres 192.168.1.255;

}
  • Avec :
    • domain-name : le prefixe DNS de la connexion (optionnel).
    • domain-name-servers : le serveur de nom de domaine (peut être un serveur DNS tierce).
    • subnet : paramètres d'adressage IPv4 du réseau avec la plage dynamique (range) et l'adresse du routeur (option routers).
ICON Terminal.png

service isc-dhcp-server restart

rDNS

  • /etc/apparmor.d/local/usr.sbin.named
/etc/bind/** rw,
/etc/bind/ rw,
ICON Terminal.png

sudo apparmor_parser -r /etc/apparmor.d/usr.sbin.named

Routage IPv6

Routage des paquets IPv6

  • Dé-commenter la ligne suivante dans le fichier /etc/sysctl.conf :
net.ipv6.conf.all.forwarding=1

Configuration sans état Stateless

  • Basée sur l'adresse MAC qui utilise le Neighbor Discovery Protocol (NDP). Radvd envoi la configuration IPv6 à intervalle régulier (route par défaut et préfixe) sans se soucier si les machines distantes parviennent à se configurer automatiquement.
  • Ce démon peut être déployé en installant le paquet radvd sur le routeur.
ICON Terminal.png

apt-get install radvd

  • La configuration de radvd est enregistrée dans le fichier /etc/radvd.conf. Nous renseignerons ce fichier avec les éléments suivants :
interface eth0
{
      AdvSendAdvert on;
      prefix 2001:3615:c0c0:c100::/64
      {
              AdvOnLink on;
              AdvAutonomous on;
              AdvRouterAddr on;
      };
      RDNSS 2001:3615:c0c0:c100::8 {
      };
};
  • Avec :
    • eth0 qui est l'interface LAN du routeur.
    • prefix 2001:3615:c0c0:c100::/64 qui est notre pool IPv6 attribué par notre FAI.
    • RDNSS 2001:3615:c0c0:c100::8 qui est notre serveur DNS IPv6 (peut être un serveur DNS tiers).
ICON Light.png
Cette configuration doit coïncidé avec celle de RADVD : association interface et préfixe IPv6 utilisé.

Configuration avec état Stateful

Configuration de Radvd

  • Radvd n'est ici utilisé uniquement pour annoncer le routeur de sortie (route par défaut).
interface eth0
{
       AdvSendAdvert on;
       AdvManagedFlag on;
       AdvOtherConfigFlag on;
       prefix 2001:3615:c0c0:c100::/64 {
               AdvAutonomous off;
               AdvRouterAddr on;
               MinRtrAdvInterval 3;
               MaxRtrAdvInterval 10;
       };
};
  • Avec :
    • AdvSendAdvert : Activation du daemon.
    • AdvManagedFlag : Configuration IP gérée en Statefull / DHCPv6.
    • AdvOtherConfigFlag : Autre informations fournis en Statefull / DHCPv6 (DNS, baux DHCP, domaine de recherche, ...).
    • AdvAutonomous : Annonce du préfixe - désactivé dans le cas d'une configuration Statefull car géré par DHCPv6.
    • AdvRouterAddr : Annonce de la passerelle de sortie / route par défaut.

Configuration du client DHCPv6

  • Le client DHCPv6 permet de récupérer le préfixe IPv6 attribué par l'opérateur.
  • L'installation du client dhcpv6 s'effectue en installant le paquet wide-dhcpv6-client.
ICON Terminal.png

sudo apt-get install wide-dhcpv6-client

  • Le fichier de configuration du service se trouve dans /etc/wide-dhcpv6/ et s'appelle dhcp6c.conf.
interface ppp0 {
   send ia-pd 0;
};


id-assoc pd 0 {
   prefix-interface eth0 {
       sla-len 8;
       sla-id 1;
   };
};
ICON Light.png
La valeur de SLA-LEN se calcul de la manière suivante : 64-longueur du préfixe. Dans notre cas, l'opérateur nous attribut un /56 ce qui donne 64-56 = 8.
  • Pour que les modifications soient prises en compte, il faut redémarrer le service.
ICON Terminal.png

service wide-dhcpv6-client restart

  • Pour valider le bon fonctionnement, on vérifie la présence du préfixe dans la table de routage.
ICON Terminal.png

ip -6 route
2001:3615:c0c0:c101::/64 dev eth0 proto kernel metric 256
fe80::/64 dev eth0 proto kernel metric 256
fe80::/10 dev ppp0 metric 1
fe80::/10 dev ppp0 proto kernel metric 256
default dev ppp0 metric 1024

Configuration du serveur DHCPv6

  • L'installation du serveur dhcpv6 s'effectue en installant le paquet wide-dhcpv6-client.
ICON Terminal.png

sudo apt-get install wide-dhcpv6-server

  • La configuration du service doit être définie dans le fichier /etc/wide-dhcpv6/dhcp6c.conf. Si ce dernier n'existe pas, il faudra le créer.
option domain-name-servers fc00:10:46::46;
option domain-name "net.glx";

interface eth0 {
       address-pool pool1 3600;
};

pool pool1 {
       range 2001:3615:c0c0:c100::200 to 2001:3615:c0c0:c100::400;
};
  • Avec :
    • domain-name-servers : indiquant le serveur DNS local de notre réseau (peut un serveur DNS tierce).
    • domain-name : indiquant notre préfixe DNS (optionnel).
    • address-pool : définissant un pool dynamique d'attribution d'IP ici nommé pool1 et ayant pour durée de vie 3600 secondes.
    • range : qui définit la plage d'IP attribuable par le pool1.
  • Pour que les modifications soient prises en compte, il faut redémarrer le service.
ICON Terminal.png

service wide-dhcpv6-server restart

Définition d'un second réseau IPv6

  • Sur notre routeur, nous disposons d'une seconde interface réseau eth1 sur laquelle nous souhaitons activer un second réseau IPv6. Notre bloc IPv6 /56 nous permet d'utiliser jusqu'à 64 réseaux différents.
  • Dans notre cas, nous attribueront le bloc IPv6 2001:3615:c0c0:c102/64 à l'interface eth0.

Configuration avec état Stateful

Configuration de radvd

  • Nous définissons l'interface eth1 dans le fichier de configuration de radvd pour l'annonce du préfixe IPv6 associé.
interface eth1
{
      AdvSendAdvert on;
      AdvManagedFlag on;
      AdvOtherConfigFlag on;
      prefix 2001:3615:c0c0:c101::/64 {
              AdvAutonomous off;
              AdvRouterAddr on;
              MinRtrAdvInterval 3;
              MaxRtrAdvInterval 10;
      };
};

Configuration du client DHCPv6

  • Après la définition de notre premier réseau IPv6 sur l'interface réseau eth0 :
prefix-interface eth0 {
      sla-len 8;
      sla-id 1;
};
  • Nous ajoutons la configuration pour l'interface eth1 :
prefix-interface eth1 {
      sla-len 8;
      sla-id 2;
};
  • Ici, nous affectons la valeur 2 au paramètre sla-id (Site-Level Aggregation Identifier). Cela permet d'indiquer que nous utilisons le second réseau /64 du bloc IPv6 qui nous a été attribué.